Tuto Bonnet Noël Bébé #tricot

Pour la petite histoire…

Cette semaine, j’ai fait l’inventaire de mon stock de pelotes de laine… Et en tombant nez à nez avec une pelote de Phil’Douce de Phildar et une autre de Phil Harmony d’un magnifique rouge, je me suis dit que ce serait dommage de les laisser au placard…

Voici donc un bonnet pour tous les lutins de Noël entre 9 et 24 mois! 😉

Matériel et fournitures

  • 1/4 pelote Phil’Douce écru Phildar
  • 1 pelote Phil Harmony rouge éclatant Phildar
  • 1 aiguille à laine
  • des aiguilles circulaires 5,5 mm

Tuto du bonnet de Noël au tricot

taille: 9-24 mois

  1. Monter 55 mailles (Phil’Douce)
  2. Tricoter au point mousse sur environ 6-7 cm
  3. Poursuivre en jersey sur 12 rangs avec la laine Phil Harmony bonnetnoel164
  4. Rang 13: * 5 m endroit, 2 m. ensemble* à répéter
  5. 4 rangs de jersey
  6. Répéter cette série  (rang 13 + 4 rangs jersey) jusqu’à ce qu’il ne reste plus que 15 mailles.
  7. Rabattre ces 15 mailles. Couper le fil en laissant au moins 30 cm de longueur.
  8. Passer ce fil dans une aiguille à laine et passer dans chaque maille 1 fois par devant 1 fois par l’arrière de la maille. bonnetnoel166
  9. Tirer sur le fil afin de resserrer l’ensemble. Bloquer l’ouvrage par un double noeud. bonnetnoel168 bonnetnoel16
  10. Réaliser un pompon (circonférence des cercles environ 8 cm) dans la laine Phil’Douce.
  11. Fixer le pompon à l’aide du fil rouge restant du bonnet.
    bonnet16 bonnet162 bonnet163bonnet164

les photos du bonnet de Noël pour Bébé

bonnetnoel161 bonnetnoel162
bonnetnoel165
bonnetnoel169

Tuto: Miss Tuto
Laine: Phildar

MaBabyLove est parée pour Noël! 🙂 

Publicités

Tuto rallonge de manteau de portage

Hum… difficile de trouver un nom (et donc un titre à ce billet!) à la petite « chose » que je vous propose aujourd’hui sous la forme d’un tuto couture…

Pour la petite histoire…

[Vous couperez rarement à la petite histoire… :p ]

Lorsque l’on porte Bébé, que ce soit en porte-bébé ou en écharpe, il n’est pas toujours simple de se couvrir: couvrir Bébé + se couvrir soi face aux frimas de l’hiver (automne/printemps selon votre localisation géographique ;))…

Sur le marché de la puériculture, il existe ce que l’on nomme des capes de portage, des manteaux de portage, des couvertures de portage… qui coûtent… un bras (parfois deux! sic). Alors bien sûr, les produits sont bien finis, attractifs même parfois je dirais, mais quand on y réfléchit à deux fois (deux valent mieux qu’une! :p)… ces produits (attention, cela n’engage que moi) ne sont pas si pratiques que cela car:

  • que faire de votre manteau quand vous n’avez plus de ventre, plus de Bébé à porter? –> au placard les 200 euros!
  • que faire si vous ne trouvez pas ces produits à votre goût, trop « sportwear » par exemple, ou si les couleurs, la forme ne vous plaisent pas?
  • que faire quand on a déjà quinze mille (Oui bon ok. J’exagère… à peine :p) manteaux qu’on aime et qu’on a envie de continuer à porter?
  • que faire si vous n’avez tout simplement pas le budget????
  • que faire quand vous voulez que le papa porte également Bébé? Investir dans un manteau de portage homme… en plus? AAAaaah!!!

Pour toutes ces raisons, je me suis mise à l’ouvrage et ai décidé de me nous (MaMoitié ❤ et moi-même) confectionner une « rallonge de portage », une « extension de portage » à installer sur nos manteaux respectifs. Si vous me suivez depuis quelques temps déjà, vous savez que je suis une aficionados des rallonges ;)… et donc pourquoi ne pas nous coudre une rallonge qui irait, peut-être pas sur tous, mais sur quelques uns de nos manteaux à tous les deux?

J’ai réfléchi à la question et ai donc cousu notre rallonge-manteaux de portage! 🙂

Cette rallonge de portage s’adapte sur quatre de nos manteaux/vestes (ce qui est déjà pas si mal je trouve), principalement des vêtements d’hiver adaptés aux sports d’hiver puisque l’objectif premier était de pouvoir sortir avec Bébé bien au chaud alors que nous devions passer Noël dans la neige et le froid (♫Vive le vent! Vive le vent! Vive le vent d’hiver! ♫ 🙂 )

Je n’avais jamais prêté attention à cela… mais il s’avère que la fermeture zippée de ces manteaux est identique: la longueur est différente bien sûr (mais ça, on s’en fiche!) mais le calibre des dents est le même… ce qui m’arrangeait bien donc!

Je n’ai même pas eu à acheter de fermeture à glissière (en mode Défi 2016 donc 😉 ) car j’ai tout simplement récupérée celle d’un vieux gilet de MonHomme. Pour la taille (hauteur) de la bête, j’ai rajouté quelques centimètres à la hauteur de la fermeture Eclair.

Les fournitures:

  • 40 x 100 cm tissu polaire tout doux (tissu intérieur)
  • 40 x 100 cm polaire très épaisse (tissu extérieur) (pour la pluie fine c’est suffisant et quand il pleut des cordes, perso, je ne sors pas avec Bébé donc pas besoin de plus 😉 mais vous pouvez prévoir un tissu supplémentaire imperméable)
  • 1 fermeture à glissière 70 cm séparable
  • 25 cm de passepoil
  • 1 élastique rond 3 mm
  • 1 stoppeur arrêt cordon 
  • 2 oeillets (mais vous avez possibilité de les faire à la MAC aussi)

Les compétences techniques:

Conseils techniques:

  • Si l’épaisseur à coudre pose problème à votre fidèle MAC, utilisez l’astuce suivante pour l’aider à passer! 🙂
  • N’oubliez pas de changer d’aiguille pour passer ces épaisseurs si besoin…

Le tuto de notre rallonge pour manteaux de portage:

Rq: toutes les mesures affichées sont en cm.

  1. Découper les deux pièces de tissu (intérieur + extérieur) selon le schéma suivant: 
  2. Recouper la poche (dans les deux tissus) selon le schéma suivant: utiliser un grand bol ou une petite assiette ronde pour dessiner l’arrondi 
  3. Poser le passepoil sur les bords des poches (le passepoil est pris « en sandwich » entre les deux tissus -extérieur + intérieur/doublure- formant la poche) –> suivez la technique de pose du passepoil ici si besoin.
  4. Coudre au point zigzag les bords de la poche marqués par des épingles sur la photo suivante: 
  5. Poser la poche sur la partie extérieure sur l’endroit (polaire épaisse) selon le schéma suivant et coudre en faisant un petit revers:  

    Poche, épinglée, avant d’être cousue

     

  6. Poser les oeillets, puis le cordon élastique selon le schéma suivant: 
  7. Poser la fermeture (en deux parties) de chaque côté de l’ouvrage, à 2 cm à partir du bas: chaque partie de la fermeture est cousue en étant prise en « sandwich » entre les deux pièces de tissus (extérieur et intérieur), endroit contre endroit, avec un pied à fermeture à glissière –>cf tuto explicatif ici.
  8. Retourner l’ouvrage sur son envers et fermer le bas par une couture droite.
  9. Retourner l’ouvrage à l’endroit, faire un ourlet intérieur d’1 cm environ en haut de la rallonge et coudre l’ensemble par une couture droite ou fantaisie

PRECISION: la poche n’est pas indispensable mais personnellement, j’apprécie de poser mes mains sous les petites fesses de Bébé. Cette poche permet donc de relâcher les bras et de mettre mes mains au chaud par la même occasion! 😉

Les photos de notre rallonge de portage: 

Rallonge de portage manteau n°1 Papou

rallongeportage3

 

Rallonge de portage manteau n°2 Papou

Rallonge de portage manteau n°1 Mamoun (Bibi donc ;))

NB: manque le manteau n°2… faut que je fasse une tite photo… un de ces jours promis! 🙂

Les avantages d’une rallonge-manteau de portage:

  • le prix!!!
  • ET, comme vous pouvez le constater sur les photos, la possibilité de descendre (ou remonter) la fermeture à l’endroit le plus adapté pour le confort de Bébé (s’il dort, s’il veut voir autour de lui, s’il y a du vent, s’il a chaud,…), possibilité que n’offrent pas la plupart des manteaux de portage… et qui s’avère être un très GROS AVANTAGE à l’usage, si j’en juge mes 10 années d’expérience en la matière! 😉

Conclusion

Cette rallonge de manteau de portage est devenu un indispensable ici, tant et si bien que je pense même en faire une version un chouïa plus légère pour le printemps! 🙂

Et je me dis que ce pourrait faire également un chouette cadeau de naissance non?

NB: Si vous vous lancez, n’hésitez pas à poster une petite photo en commentaire! 🙂